Aimer, boire et chanter

Capture d’écran 2014-04-29 à 13.01.28

En réalité, je n’avais jamais entendu parler de ce film. Donc l’idée d’aller le voir au cinéma ne m’avait pas traversé la tête, évidemment. Bref, en ce premier jour de vacances, lundi, (car oui, nous sommes en vacances héhé), une amie m’a proposé d’aller au cinéma pour voir « Aimer, boire et chanter » du grand Alain Resnais. Sorti il y a pourtant plus d’un mois (26 mars 2014), certains cinémas le passent encore, c’était d’ailleurs la dernière séance.

J’y suis donc allée, en lisant vite fait le résumé – dans le Yorkshire, le cancer incurable de George va bouleverser la vie de trois couples. L’un de ces couples répète une pièce de théâtre et arrive à convaincre George de se joindre à eux pour la pièce. Il y joue alors l’amant de Tamara qui est elle-même la femme de son meilleur ami… Ce George a en tout cas un comportement énigmatique avec toutes les femmes, leur proposant à chacune un voyage à Ténérife…-et il faut dire que j’ai été assez surprise par ce film. D’abord, il est filmé comme une pièce de théâtre, de la façon de parler des personnages aux décors; seulement 3 lieux, peu de personnages et d’ailleurs le personnage central de l’histoire, George, n’apparait pas dans le film, ce qui le rend encore plus énigmatique…

Si j’ai beaucoup aimé la manière dont a été filmé ce film, son style un peu loufoque et dont on ne sait pas où cela va nous mener, les dessins qui se mêlent au film, le fait de ne pas savoir non plus qui est ce fameux George ce qui laisse alors place à notre imagination. J’y ai par contre trouvé quelques longueurs, et d’ailleurs en me retournant dans la salle de cinéma, je me suis aperçue que plusieurs personnes étaient parties dans les bras de Morphée… Mais je pense que c’est quand même un film à voir, déjà parce que c’est le dernier du réalisateur, qu’il a tourné à 91 ans mais aussi, justement, pour toute la bizarrerie dont il fait preuve (j’ai le souvenir d’une taupe qui apparait de temps en temps, je n’ai pas vraiment compris pourquoi) et parce qu’au final, l’intrigue vous prend et vous voulez vraiment savoir qui va aller à Ténérife avec ce séducteur de George.

Bande annonce:

« Aimer, boire et chanter » d’Alain Resnais
Avec Sandrine Kiberlain, Sabine Azéma, André Dussollier, Hippolyte Girardot, Caroline Silhol, Michel Vuillermoz.
Sorti au cinéma le 26 mars 2014

 

Manon

7 thoughts on “Aimer, boire et chanter

  1. ah oui j’en ai entendu parler, parce que c’est son dernier film.
    J’aime bien les acteurs, j’irais bien le voir, mais je pense pas qu’il passera en espagne.
    bise

  2. Pourquoi pas un de ces quatre ? Avec le nombre de jours fériés qui s’annonce, le temps ne risque pas de manquer pour faire de belles découvertes littéraires et ciné…

  3. Ca m’intrigue cette histoire de dessins qui se mêlent au film et de taupe ! Même si j’ai adoré « Hiroshima mon amour », je n’aime pas forcément tout ce que fait Alain Resnais. Celui là, tu m’as donné envie de le voir. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>